Les cadavres d’une mère et de ses deux filles retrouvés à Djelfa

Les éléments de la Protection civile en collaboration avec les services de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Djelfa ont retrouvé dans la nuit du vendredi au samedi les cadavres des deux filles qui avaient été emportées par les eaux à El-Mdjabra (25 km de la wilaya), a t-on-appris auprès du responsable de la cellule de communication de la Protection civile, Khalili Mokhtar.
« Le cadavre de la mère des deux filles (32 ans) a été retrouvé vendredi emporté par les eaux à H'..

Lire la suite

«Le problème du financement de la Sécurité sociale ne peut pas reposer sur le seul secteur pharmaceutique»

Dr Abdelouahed Kerrar. Président de l’Union nationale des opérateurs de la pharmacie

L’Union nationale des opérateurs de la pharmacie (UNOP) organise ses premières Journées pharmaceutiques, pour la première fois depuis sa création, les 29 et 30 de ce mois. Qu’est-ce qui a poussé votre association à ouvrir le débat sur le secteur?
Il s’agit d’abord de rép..

Lire la suite

La caserne des garde-côtes prise d’assaut par les parents de harraga

Des centaines de jeunes ont quitté clandestinement le pays cette semaine
Plusieurs dizaines de familles et proches de candidats à l’immigration clandestine ont violemment manifesté jeudi en fin d’après-midi devant le port de pêche La Grenouillère de Annaba, menant vers la caserne du commandement des garde-côtes de Annaba, avons-nous constaté sur place. Ils étaient nombr..

Lire la suite

Tipasa : Le patrimoine foncier dilapidé

Des individus ayant soudoyé un grand monde à Tipasa se sont permis d’accaparer le domaine forestier, construire des chalets en bois, bitumer les routes pour accéder à leurs nouvelles résidences et vendre des parcelles de terrain forestier au prix de 45 000 DA le mètre carré.
Le plus grave, c’est que ces individus avaient bénéficié d’une très large couverture médiatique par des chaînes privées de télévision parmi les plus en vue en Algérie. Le prétexte au battage médiatique était l..

Lire la suite

Les assurances de Tahar Hadjar

Surcharge et agitation dans les campus universitaires Malgré certains problèmes, la rentrée universitaire se déroule sans agitation.» C’est ce qu’a affirmé le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, en marge d’une réunion avec les représentants des syndicats des étudiants, tenue jeudi, au siège du ministère.
Faisant preuve d’euphémisme, le ministre minimise les soucis rencontrés cette rentrée en disant q..

Lire la suite

Immigration irrégulière : La leçon de la société civile !

La note ministérielle n°2016, datée du 24 septembre 2017, émanant du ministère des Travaux publics et des Transports, interdisant aux transporteurs urbains, interurbains et interwilaya de ne plus transporter les migrants en situation irrégulière a fait réagir les Algériens et mobilisé la société civile algérienne.
Fouad Hassam, chargé du dossier Migration/Asile à la confédération générale autonome des travailleurs en Algérie/Snapap, a indiqué dans un communiqué que «cette instruct..

Lire la suite

Droits de l’homme : La LADDH tiendra une université «populaire» à Béjaïa

La proposition est née d’une réunion entre plusieurs représentants de la société civile militante.
La Ligue de défense des droits de l’homme (LADDH) tiendra le 5 octobre prochain son université d’automne dans la rue qui lui conférera son cachet «populaire». L’action sera celle d’un «collectif citoyen pour les libertés» (CCPL) qui prend sur lui le devoir de réagir à une nouvelle atteinte aux libertés par les autorités. Il s’organise pour une «riposte forte et déterminée pour ébranl..

Lire la suite

Les préalables du directeur général du Trésor

Le gouvernement Ouyahia doit trancher rapidement sur la nature des réformes devant accompagner la mise en marche de la planche à billets, faute de quoi le recours à ce mode de financement pourrait donner lieu à des dérapages pour le moins dramatiques.
A en croire le directeur général du Trésor, Fayçal Tadinit, auditionné, jeudi, par la commission des finances de l’Assemblée, «la maîtrise des dépenses publiques est la meilleure voie pour maîtriser ce financement», précisant que le ..

Lire la suite

220 milliards de dinars de pertes annuelles pour le Trésor

Exonérations fiscales au profit des investisseurs Deux-cent vingt milliards de dinars par an : il s’agit là du montant des pertes en fonds que subit annuellement le Trésor public, dues principalement aux exonérations fiscales, aux taux d’intérêts bonifiés sur les crédits bancaires accordés par l’Etat aux investisseurs publics et privés et aux microentreprises créées par des jeunes en vue de relancer et soutenir l’investissement.
«Les pertes sont d..

Lire la suite

Volume du financement non conventionnel : La grande inconnue

Le recours à la planche à billets permettra, selon le gouvernement, de «couvrir les besoins de financement du Trésor»
Bien que le gouvernement ait réussi à atténuer quelque peu les inquiétudes quant au recours à ce nouveau mode de financement de l’économie nationale, qu’est la création monétaire, communément appelée planche à billets, beaucoup de zones d’ombre autour de cette question subsistent toujours, tant les explications fournies jusqu’ici n’ont pas répondu à l’ensemble des q..

Lire la suite