Le militant Tahar Belabbas attaqué à son domicile par des inconnus

   	 Tahar Belabbas

Tahar Belabbas

Hier soir, le militant Tahar Belabbas, ancien leader du mouvement des chômeurs, a été attaqué par deux individus qui se sont introduits dans son domicile sis à la ville de Ouargla.

« L’agression a eu lieu vers 22h00 et la police, dont le commissariat se trouve a environ 800m, est arrivée à minuit », a indiqué Tahar Belabbas dans une déclaration à Elwatan.com. Le militant a été secouru par ses voisins et des membres de sa famille qui ont repoussé les agresseurs. Ces derniers « ivres et drogués » sont des « baltaguis actionnés par de pseudos-figures de la société civile qui vivent en complicité avec l’administration », accuse Tahar Belabbas, qui n’est pas à sa première expérience avec ce type d’attaques.

« Lorsque j’ai appelé la police pour les alerter, on m’a répondu : "vous avez de gros problèmes. Vous êtes en train de payer !" », révèle-il encore. La police a enregistré, plus tard, une « plainte contre X ».

Tahar Belabbas -qui se présente comme « militant pour les libertés et toutes les causes justes »- estime qu’ «on pousse les gens à se constituer en groupes ou en bandes… Il n’y a plus d’Etat ! ».

Le militant a accusé, en outre, « certains médias » de mener des campagnes de dénigrement contre sa personne : « Ces médias incitent à la violence ».

Farouk Djouadi

Mots-clés

Ouargla • Tahar Belabbes • agressionArticle Original

Laisser un commentaire